Érosion interne et durabilité des ouvrages en terre (Equipe IEG)

Érosion interne et durabilité des ouvrages en terre (Equipe IEG)


 

Les objectifs des recherches menées dans cet axe portent d’une part sur la caractérisation expérimentale, et d’autre part sur la modélisation des processus d’érosion interne et de leurs conséquences sur le comportement mécanique des sols. Pour la caractérisation expérimentale de la sensibilité des sols aux processus d’érosion interne, 5 bancs expérimentaux ont d’ores et déjà été développés. L’approche numérique développée dans cet axe a consisté à développer une approche à l’échelle des grains (Méthode aux Eléments Discrets) et une approche à l’échelle des ouvrages (Méthode aux Eléments Finis).

 


 

  • Caractérisation expérimentale et numérique de la sensibilité à la suffusion et à l’érosion d’interface

 

Oedoperméamètre

Erodimètre triaxial

Etude de la sensibilité à la suffusion des sols constituant les couches du noyau d’un barrage en construction

Jet Erosion Test

  • Caractérisation expérimentale et numérique des conséquences mécaniques de la suffusion

 

Modélisations physiques

IEG_Axe1-5

 

Modélisations 3D DEM

IEG_Axe1-6

 

VIDÉOS

Processus d’érosion

 

 

Simulations numériques de matériaux granulaires

 

 

 

Résultats scientifiques marquants

  • Développement d’une modélisation physique et numérique pour l’analyse et la compréhension de deux mécanismes d’érosion interne (suffusion et érosion d’interface)

erosion1

L’indice de résistance à l’érosion est indépendant du chargement (Rochim, Abdul, et al. “Effects of Hydraulic Loading History on Suffusion Susceptibility of Cohesionless Soils.” Journal of Geotechnical and Geoenvironmental Engineering 143.7 (2017): 04017025.”)

 

 

 

Projets en cours

  • Développement d’un érodimètre triaxial de grandes dimensions pour la caractérisation de sols graveleux. Dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche avec EDF-CIH.
  • Conception et réalisation d’un dispositif expérimental pour l’étude de l’influence de la direction de l’écoulement sur la résistance à la suffusion d’un sol. Dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche avec IMSRN et en partenariat avec l’Université de Danang (Vietnam).
  • Développement d’une modélisation numérique du comportement mécanique du sol érodé à l’échelle microscopique. Cette modélisation est basée sur la méthode DEM et se fait à différents niveaux de complexité. En partenariat avec l’Université Libanaise.
  • Développement d’une modélisation hydro-mécanique basée sur la théorie des mélanges, appliquée à la sensibilité à la suffusion. Cette modélisation est basée sur la méthode FEM et inclut l’élaboration d’une nouvelle loi de comportement pour la suffusion. En partenariat avec l’Université Libanaise et le CNRS Liban.
  • Modélisation géostatistique de la conductivité hydraulique et de la résistance à la suffusion à l’échelle d’un ouvrage à partir de données de terrain. En partenariat avec l’Université Laval et Hydro-Québec (Canada).
  • Participation au projet FT180100692 du Australian Research Council intitulé: Erosion Processes in Soils Across Scales – Laboratory, Field and Prediction. En partenariat avec The University of Queensland (Australie).

Personnels impliqués

Permanents:

– BENDAHMANE Fateh – Maître de Conférences
– GELET Rachel – Maître de Conférences
– MAROT Didier – Professeur (responsable d’axe)
– NGUYEN Ngoc-Son – Maître de Conférences

Doctorants

– ALI HASSAN Nadine
KODIEH Alaa
– ROUSSEAU Quentin
– TAHA Habib
– TRAN Dinh Minh
– ZHONG Chuheng

 

Mise à jour le 8 janvier 2019  

Les commentaires sont fermés.