Objectifs scientifiques

Les objectifs scientifiques du laboratoire


 

Les axes de recherches des différentes équipes s’articulent autour du triptyque Matériaux – Procédés – Structures, visant principalement à développer et mettre en œuvre des approches intégrées couvrant les étapes de conception, fabrication et fonctionnement de composants industriels (aéronautique, automobile, énergie, génie civil, …).

Une large gamme de matériaux est traitée : géomateriaux, matériaux métalliques, polymères, composites. Au niveau des procédés, les travaux sont surtout orientés autour de la rhéologie, de l’assemblage, et plus généralement de la mise en œuvre des matériaux.

Toutes les équipes s’intéressent également à l’analyse du fonctionnement en service des composants structuraux : réponse aux sollicitations mécaniques et environnementales, parfois extrêmes (sismique, crash), durabilité au sens large (notamment gestion des risques, analyse de cycle de vie).

 

 objectifs_scientifiques_GeM

Pour développer des méthodes d’analyses prédictives et destinées à être transférées en milieu industriel à court et à moyen terme, le laboratoire s’appuie sur un socle de compétences et de savoir-faire partagé au travers des différentes équipes. Ces compétences relèvent à la fois des techniques expérimentales, de la modélisation et de la simulation numérique.

Le laboratoire vise en particulier à développer des moyens expérimentaux dans les directions suivantes : mise en place de bancs d’essais à l’échelle de la structure, ou proches des conditions industrielles réelles, équipés d’une instrumentation multi-physique. On notera également le développement de moyens de surveillance (SHM) et de mesure sur base de méthodes optiques (fibres,…).

Les méthodes de modélisation développées au sein du laboratoire se concentrent en particulier sur les aspects non-linéaires, multi-échelles, et multi-physiques, incluant également la prise en compte des incertitudes.

Des méthodes numériques innovantes sont également développées en interaction directe avec ces efforts de modélisation et de caractérisation expérimentale, en particulier autour des couplages et de la durabilité.

Un effort spécifique est par ailleurs porté sur les techniques de réduction de modèles.

 


 

Les commentaires sont fermés